Accueil > Le projet du Fontenil
PDF Imprimer Envoyer

Le projet du Fontenil

Le projet du gîte du Fontenil est à la fois :

  • Un projet pédagogique pour tous
  • Un projet de rénovation de la structure à Haute Qualité Environnementale (HQE)
  • Un accueil pour tous les handicaps :
    • déficient mental
    • non ou malvoyant
    • non ou malentendant
    • moteur mais non en fauteuil.

Le projet pédagogique

La finalité du projet est d'accueillir dans un centre écologique tous les publics : enfants, jeunes, adultes, handicapés (tout handicap) afin d'y vivre l'éco-citoyenneté, la découverte de la nature en montagne, en toutes saisons : étude du milieu, des paysages, la flore, la faune; l'agriculture, le patrimoine, l'eau, l'astronomie, l'alimentation, le bruit…

Un projet de rénovation à Haute Qualité Environnementale

Les démarches HQE sur les bâtiments existants traditionnels sont encore rares. La réhabilitation nécessite une approche spécifique en la matière. Nous pensons démontrer que cette démarche est possible. 

Le projet envisagé est pour sa plus grande part, un projet de rénovation de bâti ancien. Il s'agit d'adapter le bâtiment à sa nouvelle fonction, sans bouleversement. Réhabiliter consiste à la fois à respecter le bâti traditionnel mais aussi en retrouver tous les caractères les plus forts, qui, souvent, au cours du temps, ont disparu à travers les modifications et les ajouts successifs.

Un accueil pour tous les handicaps

L'Association "Éclaireuses et Éclaireurs de France" mène une politique active en faveur de l'accueil de personnes porteuses de handicap. Cette politique doit cependant s'adapter à la réalité du terrain et des établissements. C'est pourquoi l'établissement du Fontenil sera plus particulièrement tourné vers l'accueil :

  • de personnes handicapées mentales, 
  • d'aveugles ou malvoyants,
  • de sourds ou malentendants. 

En revanche, la nature des abords (village de montagne, voiries d'accès accidentées, en pente souvent supérieure à 7% partiellement non déneigées en période hivernale) et l'absence d'activités praticables aux personnes en fauteuil à proximité immédiate, nous oblige à ne pas accueillir les personnes en fauteuil. Ceci n'exclut pas l'accueil aux personnes à mobilité réduite, mais pouvant se déplacer sans fauteuil.